Ma liste (0 articles)

Vous n'avez pas d'articles dans votre liste.

L'osmose

QU'EST-CE QUE L'OSMOSE ?

L’osmose est un phénomène de vieillissement naturel du polyester. Il se développe doucement et peut apparaître sous forme de petites cloques (taille d’une tête d’épingle) au bout de quelques années. Tous les bateaux en polyester sont sensibles à ce phénomène. 

      


COMPRENDRE L'OSMOSE :

L'eau pénétre dans le polyester, et finit par détruire la résine, ne laissant au final que la fibre. Le bateau devient mou et risque de se décomposer.

L’osmose est directement liée aux composants qui entrent dans la fabrication d’une coque en polyester : l’acide et l’alcool. Ce mélange passe de l’état visqueux à l’état solide par l’adjonction d’un catalyseur. A la réalisation de ce mélange, il arrive que des brins de fibres de verre soient mélangés dans la résine sans avoir été parfaitement imprégnés par le catalyseur ou encore que la réaction chimique soit incomplète. Il se crée alors des petites cavités dans la structure de la coque, remplies d’un liquide fortement concentré, composé d’acide et d’impuretés. Ce liquide est neutre sauf s’il est mis en présence d’eau.

Sur un bateau, il y a 2 liquides : un peu concentré (l’eau),  et un autre concentré contenu dans la structure du bateau. Les deux sont séparés par une membrane semi-perméable : le gelcoat. Le liquide concentré contenu dans la coque, va créer, au contact de l’eau qui a traversé le gelcoat, une réaction chimique (hydrolyse) et va se transformer en acide acétique et ne pourra plus resortir. Il y a augmentation de volume d’où l’apparition de cloques.

Les cloques sont remplies d’acide acétique reconnaissable à son odeur de vinaigre (qui sort lorsqu'on les perce). Avec un vieux gelcoat poreux, le phénomène d’hydrolyse est toujours présent mais, cette fois, l’acide acétique ne crée plus de cloques mais passe à travers le gelcoat.


AUTRES SIGNES ALARMANTS A RECHERCHER :

  • Fibres proéminentes : On voit parfois des fibres dépasser sous ou au travers du gelcoat, et l’eau pénètre le stratifié par un effet de mèche.
  • Craquelures en étoile : Ceci peut se produire aux endroits où le gelcoat est cassant. De fines craquelures, en général provoquées par une flexion importante ou un choc, laissent l’eau s’infiltrer dans le stratifié.
  • Trous d’épingle : De petites bulles présentes dans le gelcoat diminuent son étanchéité, et favorisent l’absorption de l’eau.
  • Insuffisance de polymérisation du gelcoat : Un mélange incorrect ou une application de gelcoat dans de mauvaises conditions peut conduire à une réticulation incomplète. Cela entraînera un manque d’étanchéité, et favorisera l’infiltration de l’eau.


TRAITEMENT DE L'OSMOSE :

Traiter l'osmose consiste à créer une barrière étanche entre la résine et l'eau. Pour cela on utilise une résine époxy. Sur un bateau neuf, on peut réaliser ce traitement avant la première mise à l'eau. Sur un bateau qui a déjà navigué, il faut s'assurer que la coque soit parfaitement sèche pour être sûr de ne pas emprisonner de l'humidité derrière la barrière époxy. Sur un bateau qui renferme de l'humidité, il faut supprimer le gelcoat (en rabotant la surface), laisser sécher le bateau (parfois plusieurs mois) et ensuite refaire la barrière étanche.


SYSTEME NAUTIX : 

2 couches           1 couche                        Enduisage                             4 - 6 couches          2 couches 

     +          +     /     +            +       

  • Préparation du support : Peler la coque par rabotage ou sablage. Effectuer des cycles de rinçage (idéalement à l’eau distillée ou eau de pluie froide), puis des séchages répétés jusqu’à élimination complète des traces de sel et résidus solubles. Mettre en place un séchage naturel (aération) ou forcé (ventilation) selon la saison et le lieu. Cartographier des échantillonnages identiques au dessus et au dessous de la flottaison afin de mesurer et comparer régulièrement l’évolution du taux d’humidité. Pour démarrer le curatif, le taux d’humidité de la carène ne doit pas être supérieur de 5% au taux constaté au dessus de la flottaison. (Tramex 2 à 10 /scale1).
  • Imprégnation avec IMPREGARD (résine époxy d'imprégnation sans solvant)  : Appliquer 1ère couche grasse à la brosse ou au rouleau. Après séchage,poncer toute la surface au P80 pour écrêter les fibres dépassant de la surface. Appliquer 2nde couche au rouleau en s'assurant qu'il ne reste plus de fibres de verre en surface.
  • Profilage avec EPOXYGARD (primaire époxy de protection) : Appliquer 1ère couche.
  • Enduisage avec enduit époxy WATERTIGHT ou BLUE FILLER : Application des enduits selon l’importance des défauts de forme.
  • Protection et finition avec EPOXYGARD (primaire époxy de protection) : Appliquer entre 4 et 6 couches (suivant épaisseur). Bien laisser évaporer les solvants entre les couches.
  • Appliquer 2 couches d’antifouling Nautix.