Ma liste (0 articles)

Vous n'avez pas d'articles dans votre liste.

Point de rosée

QU'EST-CE QUE LE "POINT DE ROSEE" ?
Nous avons tous rencontré un “Point de Rosée”. La condensation sur les vitres en est un exemple évident.

le Point de Rosée est la température à laquelle l’air ne peut plus contenir la vapeur d’eau, et commence à former des gouttelettes, c’est-à-dire la condensation. La condensation se forme lorsque la température de l’air baisse, réduisant la quantité d’énergie disponible pour conserver l’eau sous forme de vapeur.

Lors d’application de peinture, il est essentiel de pouvoir peindre une surface en évitant la formation de condensation au cours du processus d’application et de séchage. La température de surface idéale pour application de peinture est généralement autour de 6°C au-dessus du point de rosée ; cependant, certains produits peuvent être plus ou moins tolérants. En cas de doute avec les produits Nautix, il convient de vérifier sur la fiche technique du produit concerné – disponible sur notre site web. Le point de rosée peut être calculé à l’aide de l’humidité relative et de la température ambiante ; cependant, des tableaux sur les points de rosée sont disponibles sur internet.

COMMENT EVITER LE POINT DE ROSEE
Travailler dans de bonnes conditions atmosphériques et contrôler impérativement les températures du support, de l’air ambiant et des produits (entre 10° et 25°C avec un taux d'humidité de 85% maximum). Ne pas peindre un support s'il y a le moindre risque de formation de condensation sur la surface : les températures de l'air ambiant, du support, et du produit doivent être très proches.

EXEMPLE :
S’il a fait froid la nuit et que le ciel est dégagé, il fera bon dès le milieu de la matinée mais la coque reste froide. Appliquer de la peinture à ce moment emprisonne la condensation entre le support et la peinture. Ce phénomène sera révélé par l’apparition de cloques parfois plusieurs mois plus tard, à la mise à terre. Lorsqu’il fait froid, une faible différence de température entre le support, l’air ambiant et le produit suffit à créer de la condensation.